Dimanche

Dimanche. Bientôt la reprise. Conduite des enfants, puis ma psychologue, puis aller chercher ma fille, puis faire à manger, la conduire chez la pédo-psychiatre (quelqu’un de très bien), aller chercher un pantalon ou deux pour mon fils qui en a bien besoin, surtout depuis qu’il est tombé en jouant au loup et s’est fait quelques trous supplémentaires sur l’un des rares pantalons encore potables, aller chercher mon fils, faire le dîner et puis, voilà, encore une journée de faite.

Toute la semaine prochaine ressemble à peu de choses près au lundi. Beaucoup de conduites et beaucoup de rendez-vous. Et vendredi, si tout se passe bien (et il n’y a pas de raison à ce que ça ne se passe pas bien), je reprends mon travail après presque trois semaines d’arrêt.

Mon arrêt m’a fait beaucoup de bien. Les crises d’angoisse ont bien diminué avec mon nouveau traitement et je ne me sens plus paralysée. J’ai beaucoup dormi, j’ai joué un peu à la console, j’ai fait quelques démarches administratives – il le faut bien – j’ai fait le ménage et les repas, nous avons eu un petit invité à la maison et j’ai lu. Ma dernière lecture a été celle d’une nouvelle signée Martine Roffinella et intitulée Sang Fille. J’ai été percutée de plein fouet et j’en parle dans la partie Bibliothèque de mon site.

Ma prochaine lecture sera probablement L’Enfant Méduse de Sylvie Germain. Un livre qui attend depuis trop longtemps que je me penche dessus.

Bêta-lecture

J’ai eu l’immense plaisir de me voir confier la bêta-lecture d’un roman qui est vraiment excellent et que j’ai hâte de voir paraître dans les rayons. C’est rare que je sois enthousiaste à ce point, mais je ne manquerai pas de vous en reparler lorsque ce sera le moment.

Sinon rien de neuf. Je suis très fatiguée, je me remets doucement de ma dernière rechute dépressive et je suis en arrêt pour encore dix-quinze jours. J’ai vraiment envie de reprendre mon travail, en même temps que je suis encore fragile. J’ai quand même réussi à envoyer ma demande d’inscription en sixième année de doctorat et, en même temps, ma demande de césure. On verra bien si ce sera l’une ou l’autre.

L’autre Christine fait son petit bonheur de chemin et a déjà reçu un 5 étoiles sur Amazon et un commentaire très sympa sur Facebook. Grandir est également parvenu à destination de quelques-un(e)s qui m’en ont donné des nouvelles sur les réseaux. J’ai hâte d’être lue, en même temps que j’appréhende un peu.

J’ai aussi le plaisir de vous annoncer qu’un court texte de ma plume sera publié sur Parlons-anges, une page Facebook dédiée au deuil périnatal. C’est pour moi une honneur et je ne manquerai pas de transmettre le lien direct dès qu’il sera disponible.

En parallèle, j’ai commencé la rédaction d’un nouveau roman, mais ça avance très lentement, surtout que je ne suis pas encore rétablie et que les médocs ne font pas encore vraiment effet. Mais voilà, c’est dit. Un nouveau projet est né !

Grandir est sorti !

Ma première publication, Grandir, est enfin sorti ! – lien commercial sur le côté droit du blog. J’ai eu mes exemplaires auteur et je suis ravie du résultat. Les premiers exemplaires dédicacés partiront demain dans la matinée.

J’ai aussi publié en auto-édition sur Amazon un court texte qui me tenait à cœur et qui ne demandait qu’à sortir, L’autre Christine, et je suis ravie d’avoir obtenu un 5 étoiles de l’une de mes premières lectrices. Je n’envisage pas (encore) de le sortir au format broché, mais il est disponible au format Kindle et inscrit au KDP Select pour les abonnés.

Sinon rien de particulier. Les vacances de Pâques sont finies (mais pas les œufs en chocolat), les loulous de retour à l’école, et je vais bientôt faire ma demande d’inscription en 6e année de doctorat et, en parallèle, une demande de césure d’une année pour raisons médicales. On verra ce qu’il en sortira. J’ai besoin de souffler, dans un cas comme dans l’autre, en même temps que j’ai besoin de garder un pied dans l’univers de la fac. Ma directrice est très compréhensive, en plus d’être quelqu’un de très compétente, ça fait du bien.

J’ai repris goût à la lecture et je viens de terminer Dies Irae de Danièle Saint-Bois dont j’ai fait une petite chronique dans la Bibliothèque. Je n’en dis pas plus ici, si ce n’est que j’ai vraiment apprécié ce roman et que j’ai envie de poursuivre sur ma lancée avec les autres textes de Danièle Saint-Bois.

Grandir bientôt disponible

La réédition de mon témoignage Grandir, chez Lierre & Coudrier Éditeur, est en très bonne voie puisque le livre sort dans une dizaine de jours ! Cette édition a été augmentée et enrichie par ma ligne de vie (représentation sur un axe horizontal des événements de vie importants) et de 12 dessins issus de mes séances de thérapie.

N’hésitez pas à vous manifester pour un exemplaire service presse ou pour que je vous envoie un exemplaire dédicacé.